L’hymne national suisse a été entendu deux fois lors de la cérémonie des médailles de la moyenne distance des WM : la première fois pour le junior Adrian Jäggi et la deuxième pour Simon Brändli en catégorie élite. C’est un moment historique dans l’histoire de la Bike-OL suisse.


AdrianSimon1150059smLes parcours annoncés laissaient penser que le terrain de la moyenne distance serait très pentu et les tracés assez longs. Avec la chaleur, les courses ont été éprouvantes pour les athlètes. Mais les coureurs suisses Simon Brändli et Adrian Jäggi ne se sont pas laissés impressionnés. 

Le junior de 20 ans Adrian Jäggi, après avoir remporté l’argent la veille, a remporté la première médaille d’or de la journée. « Je suis à nouveau parti prudemment en faisant bien attention de ne pas commettre de faute technique dans les zones complexes. Néanmoins, j’ai manqué un chemin au début. J’ai failli être rattrapé par le Russe parti deux minutes derrière moi ». Jäggi ne s’est pas affolé et il a fait sa course. « Dans les montées, j’ai essayé de bien anticiper le parcours et de m’arrêter si nécessaire. J’étais tout seul et ainsi, j’ai bien pu me concentrer; physiquement, je n’ai jamais été dans le rouge. Je suis fou de joie de cette médaille d’or (pour mémoire: sa première médaille d’or fut en sprint en 2016 au Portugal) et que, après les EM malheureux, cela a super bien fonctionné ! » 

Ce succès fantastique de Jäggi n’est pas dû au hasard, il s’est préparé méticuleusement pour ses derniers WM en catégorie juniors. « J’ai étudié toutes les cartes des terrains de course, les parties de cartes publiées dans les bulletins, mais également d’anciennes cartes ». Dans l’équipe suisse en général, le relief a été particulièrement analysé. Avec les camps d’entraînement avant les WM, la préparation a été optimale. 


Simon Brändli

Comme Jäggi chez les juniors, Simon Brändli a été souverain en élite. « C’est comme un rêve qui se réalise » a déclaré Brändli après son titre. Au départ, il a remarqué qu’il avait de bonnes jambes. « J’aime les parcours pentus et j’étais très positif. Je me sentais très bien dans les montées et j’ai fait une course techniquement propre ». Ainsi, ce n’était pas surprenant de voir Brändli en tête après le huitième des vingt postes. Il resta devant jusqu’à la fin malgré un mauvais choix de cheminements. A son arrivée, il a dû patienter jusqu’à ce que tous ses concurrents passent la ligne. Sa joie fut grande et pleine d’émotions quand enfin il a pu célébrer sa victoire.

Chez les femmes élites, la seule Suissesse engagée, Maja Rothweiler, a dû abandonner à cause d’un problème de santé.

En parallèle des WM et pour sa première course, le Seelandais Noah Rieder a terminé au 10ème rang de la Coupe d’Europe des jeunes (EYMTBOC). Après quelques hésitations et une grosse faute au deuxième poste, il avait déjà un retard de plusieurs minutes.

Deux grosses fautes ont coûté beaucoup de temps à Silas Hotz en catégorie H20. Avec un retard de plus de neuf minutes sur Adrian Jäggi, il s’est classé au 16ème rang. Comme Rieder, il a montré son potentiel en réalisant de bonnes parties de course.

(Texte et photos : Ursula Häusermann)

Résultats: http://www.wmtboc2018.at/files/middle_preliminary_results.html
Site de l'organisation: http://www.wmtboc2018.at/wmtboc2018/

RSS Feed