Lors de la première course de Ski-OL des EM, le Norvégien Lars Moholdt a remporté le sprint avec une avance de presque une demi-minute, cela a été plus serré derrière. Gion Schnyder, septième, a manqué un diplôme pour seulement deux secondes.

49,1 - il s'agit du nombre de kilomètres de pistes que les organisateurs turcs ont tracés en scooter dans les environs de la ville provinciale de Sarikamis. En outre, 22 kilomètres supplémentaires de pistes de ski de fond serpentent à travers les forêts clairsemées à partir de la zone d’arrivée, formant ainsi un réseau de pistes totalisant plus de 70 kilomètres.

La première des cinq courses des Championnats d’Europe élite proposait des parcours physiques et techniques avec choix de cheminemnts et d’une longueur de 4.1 km respectivement de 3.1 km.

Comme attendu, Gion Schnyder a été le meilleur des Suisses. Il a fini au septième rang avec un retard de 1:01 minutes sur le Norvégien Lars Moholt (temps de course du vainqueur 16:30 min.). « Mon concept semblait bon, mais en regardant le temps, c’est le contraire », a dit G. Schnyder un peu frustré. Il se réjouit néanmoins des prochaines courses sur la moyenne et la longue distance.

Les autres Suisses, Lukas Deininger et Adrin Bieri terminent aux rangs 33 et 45 avec 4:25 et 5:28 minutes de retard. Pour Deininger, après sa blessure, cette première course pour un titre international est un succès. Bieri a peiné dans les montées et sur la fin après une course-poursuite avec un autre coureur. 

Chez les dames, la junior Lea Widmer s’est brillamment classée au 24ème rang de sa première course internationale chez les élites. Après un excellent départ, elle a commis quelques erreurs importantes sur la deuxième partie de course. Nerveuse au départ, elle a bien pu appliquer son concept et s’est bien sentie physiquement. Elle a finalement consédé 3:27 minutes à la gagnante, la Russe Alena Trapeznikova (15:24 minutes temps de course). 

Laura Diener n’était pas très contente de sa performance en se classant au 27ème rang avec 4:08 minutes de retard.

Le premier engagement au niveau élite de Natalja Niggli dans une épreuve internationale a été positif. Partie en deuxième position, elle a dû faire la trace et faire ses choix de cheminements, qui, en les comparant avec des athlètes partis plus tard, étaient plus lents. Elle a finalement terminé au 30ème rang avec 20:46 minutes de retard. 

Avec ce bon début, nous pouvons espérer de bons résultats particulièrement dans les deux relais. Demain jeudi, le relais-sprint est au programme. La Suisse sera présente avec trois équipes: Widmer/Schnyder, Diener/Deininger et Niggli/Bieri

Par Andrin Bieri

Résultats: http://www.esoc2019.net/uploads/results/results_all.pdf
Site de l'organisation: http://www.esoc2019.net et https://eventor.orienteering.org/Events/Show/5830

RSS Feed