La saison de Ski-OL a débuté samedi à Realp avec deux sprints consécutifs. Chez les hommes, Nicola Müller, champion du monde junior en sprint, a remporté la course. Dans la course féminine, la décision a été extrêmement serrée.

Pour la course de sprint autour du stade de biathlon au sommet de la vallée d'Urseren, les positions de départ pour un deuxième sprint l'après-midi ont été déterminées par la course du matin. C'est alors que la chasse a commencé. Comme les juniors et les élites ont couru sur le même parcours, des comparaisons intéressantes ont pu être faites. Le format de course est particulièrement intéressant, car le départ en chasse basé sur les résultats de sprint est nouveau dans le programme des Championnats du monde et de l'Universiade. Le Ski-OL fera partie du programme des Universiades en Suisse pour la première fois cet hiver. La participation est un grand objectif de nombreux jeunes athlètes de l'équipe suisse. La motivation pour un événement d'envergure à venir en Suisse se reflète dans les performances actuelles et dans les résultats convaincants des Suisses. 

Chez les hommes, le favori Nicola Müller de l'OLG Galgenen n'a laissé aucune surprise. En l'absence du chef d'équipe Gion Schnyder, qui est en Norvège pour des compétitions comptant pour le World-Ranking, Müller a pris une avance confortable de plus d'une minute le matin. Il a doublé cette avance lors de la deuxième manche et a remporté la compétition devant Noel Boos de l'OLV Luzern et Skiclub Horw. Celui-ci a été rattrapé par son frère cadet Corsin lors de la course en chasse, mais il a réussi à le garder sous contrôle dans une arrivée palpitante. 

Il y a eu aussi du suspense sur les derniers mètres dans la catégorie féminine. La victoire a finalement souri à Lea Widmer, junior de Ski-O-Swiss. « Je suis mieux préparée que je ne le craignais », a-t-elle dit après sa course réussie. L'athlète zurichoise n'a pas pu s'entraîner autant qu'elle l'espérait sur la neige cet hiver. « Le format de course était très excitant. C'était aussi bien de courir en même temps que les hommes, même si cela a créé une certaine confusion. Courir une deuxième fois n'a pas toujours été facile ».

Widmer est partie avec plus d’une minute d’avance sur Delia Giezendanner de l'OLG Chur et Ski-O-Swiss, qui s’est élancée sur la piste avec la gagnante de la course élite du matin, l’Estonienne Epp Paalberg. Les deux athlètes ont presque rattrapé Widmer. Au final, il aura manqué deux secondes pour la victoire de la journée, Giezendanner et Paalberg ont franchi la ligne d'arrivée au même moment. 

« Dans la poursuite, c'était une course serrée du début à la fin, surtout avec les juniors rapides », résume Epp Paalberg après sa course, dont elle est très satisfaite. « J'aime beaucoup ce type de course et il est bon d'entraîner ce format non seulement dans les championnats internationaux », a dit la quatorzième de la poursuite à la dernière Universiade. 

Les prochaines courses de la saison de Ski-OL auront lieu les 29 et 30 décembre à Tschierv dans le Val Müstair. D'autres compétitions sont prévues en janvier à Grindelwald et Dalpe dans le canton du Tessin.

(Texte: Lukas Deininger, photo archive Christian Aebersold)

Classements: https://www.o-l.ch/cgi-bin/results?year=2019&event=Urner+Ski+OL,+Doppelsprint

RSS Feed