En raison de la situation actuelle, les premières compétitions de Ski-O de la saison ne pouvaient être organisées que pour l'élite et avec un concept de protection strict. Sur le Melchsee-Frutt, un sprint et une moyenne distance, ainsi que l’essai d'un format de course très spécial étaient au programme. 

20 MelchseeFrutt
 
Compte tenu de la situation actuelle de la pandémie en Suisse, il était extrêmement difficile de savoir si l’ouverture de la saison de Ski-O sur Melchsee-Frutt pouvait réellement avoir lieu. Les courses étaient initialement prévues pour les populaires. En raison des nouvelles mesures du 11 décembre, seules les compétitions pour les athlètes des équipes nationales étaient possibles. Les courses ont donc été limitées aux candidats à l'EM/WM pour l'élite, les juniors et les jeunes. Tous les participants devaient également avoir un résultat négatif au test PCR avant le week-end et ont été divisés en groupes de cinq afin que le risque de propagation du virus soit le plus faible possible. À l'exception de la compétition proprement dite et de l’échauffement, les masques étaient obligatoires.

Le terrain sur le Melchsee-Frutt, qui se trouve au-dessus de la limite des arbres, offrait une grande visibilité grâce au beau temps. Néanmoins, les organisateurs ont réussi à mettre en place un réseau de pistes passionnant autour des pistes de fond et des sentiers de randonnée hivernale existants, de sorte que les compétences techniques des participants ont été mises à l'épreuve. 



Un sprint pour débuter 

Le week-end a débuté samedi par une course de sprint. Un parcours identique pour toutes les catégories a permis de faire des comparaisons intéressantes. Chez les hommes, Nicola Müller a remporté la course. Il a relégué le chef d'équipe Gion Schnyder à plus d'une demi-minute. Le frère de Nicola, Gian-Andri Müller, a complété le podium. Celui-ci est toujours éligible pour prendre le départ en catégorie junior. Depuis cette année, Gian-Andri Müller fréquente le lycée sportif de Davos, où il peut combiner de manière optimale entraînement et éducation. 

Dans la catégorie féminine, une jeune athlète s'est distinguée. Alina Niggli a remporté la course, laissant derrière elle l'Estonienne Daisy Kudre, gagnante de la Coupe du monde de la saison dernière. On trouve derrière l’Estonienne Epp Paalberg et la junior Delia Giezendanner. La troisième Suissesse est la néo-élite Eliane Deininger, qui se concentrera entièrement au Ski-O à partir de cette saison et n'a donc pas postulé pour le cadre élite de course d’orientation.

Le même parcours encore une fois 

Peu après le sprint, les athlètes se sont lancés dans la deuxième course de sélection. Le même parcours de sprint a été effectué une deuxième fois. Entre les deux courses, l'étude de la carte était autorisée. Chez les hommes, il y a eu une double victoire des Müller. Nicola a pu résister à la pression de Gion Schnyder et a remporté une nouvelle victoire. Son frère Gian-Andri a également devancé Schnyder à la troisième place avec une avance de quatre secondes. Dans la course féminine, la favorite Daisy Kudre a pu remporter la victoire. La deuxième place est allée à Delia Giezendanner, la troisième à Lea Widmer. 

Les favoris gagnent sur la moyenne distance 

Lors de la course du dimanche sur la moyenne distance, les élites chevronnées ont réussi à tenir les jeunes à distance. Dans la course féminine, la victoire est revenue à Daisy Kudre. Le reste du podium est resté inchangé par rapport à la répétition de la veille. Delia Giezendanner est arrivée en deuxième position, Lea Widmer en troisième. Il convient de noter que les jeunes, c'est-à-dire les hommes de moins de 17 ans, ont couru sur le même parcours. Jan Lauenstein, de Cormondrèche, a devancé la gagnante, l’Estonienne, de plus de trois minutes,  Corsin Müller et Flavio Ehrler ont également été plus rapides que les élites féminines. On peut s'attendre à de belles choses de la part des jeunes hommes lors des prochains championnats d'Europe de la jeunesse en Estonie.

Chez les hommes, Gion Schnyder a réussi à remporter la course. Gian-Andri Müller est deuxième, à trois secondes seulement, et Corsin Boos, de Malters, est troisième, à cinq secondes de Müller. Le fait que les compétitions aient été très serrées, tant chez les femmes que chez les hommes, est un signe de l'excellent travail qui se fait actuellement dans le cadre de Ski-O. 

La façon dont la saison de Ski-O va se poursuivre est extrêmement floue. Pour les athlètes du cadre national, d'autres courses sont prévues à Goms la dernière semaine de cette année. Les championnats du monde, les championnats du monde des jeunes et les championnats d'Europe des jeunes devraient avoir lieu fin février à Kääriku, en Estonie. Si tel était le cas, ce serait le premier grand événement pour la Fédération internationale de course d'orientation IOF depuis onze mois..

(Texte Lukas Deininger, photo Epp Paalberg)

Résultats
Sprint hommes
1.) Nicola Müller 17:57
2.) Gion Schnyder 18:31
3.) Gian-Andri Müller 18:58

Sprint dames
1.) Alina Niggli 19:35
2.) Daisy Kudre 19:55
3.) Epp Paalberg 20:11

Sprint-Rerun hommes
1.) Nicola Müller 16:48
2.) Gion-Andri Müller 17:01
3.) Gion Schnyder 17:05

Sprint-Rerun dames
1.) Daisy Kudre 17:22
2.) Delia Giezendanner 18:33
3.) Lea Widmer 18:57

Moyenne distance hommes
1.) Gion Schnyder 23:51
2.) Gian-Andri Müller 23.54
3.) Corsin Boos 23:59

Moyenne distance dames
1.) Daisy Kudre 23:09
2.) Delia Giezendanner, 24:32
3.) Lea Widmer 25:30
RSS Feed