Dans la course de moyenne distance au nord-ouest d'Helsinki, l'exploit suisse pour l'ouverture de la Coupe du monde n’a pas eu lieu. Par un temps très chaud, la délégation suisse a réalisé un bon résultat d'équipe. Daniel Hubmann et Simona Aebersold assurent deux places dans le top dix. Demain dimanche aura lieu la longue distance avec départ en chasse.

Le thermomètre est monté à plus de 30 degrés Celsius lors de l'ouverture de la Coupe du monde en Finlande. Sur la moyenne distance techniquement exigeante, les athlètes ont souffert physiquement et mentalement. Aucun des 17 membres de la délégation suisse n'a franchi la ligne d'arrivée sans une seule erreur, mais le résultat a finalement été un « bon résultat d'équipe », a résumé Christine Lüscher-Fogtmann, responsable du sport de compétition chez Swiss Orienteering. « Il ne nous a manqué qu’un super résultat, a-t-elle dit ». Beaucoup d'entre eux ont fait preuve d'une solide performance. Cinq hommes ont été classés dans les 15 premiers - trois dans la catégorie féminine.

Simona Aebersold, pour sa première saison d'élite, a prouvé qu'elle s'était parfaitement intégrée dans l'élite mondiale. Elle était sur le podium jusqu'à peu avant la ligne d'arrivée. La Seelandaise a raté la deuxième place sur les deux derniers postes et a terminé à la neuvième place. La jeune femme de 21 ans a analysé la situation : « Hormis les deux derniers postes, je suis très satisfaite de ma course. La première partie me donne beaucoup de confiance pour demain et le reste de la saison ». A l'avant-dernier poste, Aebersold a fait une erreur parallèle : en haut de la pente, elle a vu une prairie avec une pierre, c'est pourquoi elle pensait être sur le bon chemin. En réalité, elle a passé une clairière plus au sud et a donc couru trop loin vers le sud dans la pente abrupte. Sur le chemin du dernier poste, elle a perdu quelques secondes, le balisage dans la zone d'arrivée l’a embrouillée. Néanmoins, la neuvième place a été mieux que ce qu'elle avait espéré. Avant le début de la Coupe du monde, elle espérait un classement parmi les 15 premières. Maintenant, elle sait qu’elle peu viser plus haut.

Derrière Aebersold, Sabine Hauswirth, deuxième meilleure Suissesse, se classe au onzième rang. « J'ai remarqué que j'étais encore un peu anxieuse et hésitante », a dit la Bernoise. C'est pourquoi elle n'a jamais eu la vitesse qu'elle espérait dans un terrain parsemé de collines rocheuses qui ne correspondait pas tout à fait au terrain auquel elle était habituée en Finlande. Au onzième poste, les deux premières classées, Tove Alexandersson et Natalia Gemperle, l’ont rattrapée et Hauswirth n'a pas réussi à les suivre. « Néanmoins, je suis satisfaite du résultat global », a déclaré l’athlète de 31 ans. La Tessinoise Elena Roos, qui se prépare pour les Championnats du monde de cette année en Norvège, a été la troisième meilleure Suissesse en 14ème position.

Comme prévu, les deux leaders masculins Daniel Hubmann (6ème place) et Matthias Kyburz (11ème place) ont été les meilleurs Suisses. Mais avant le début de la Coupe du monde, ils espéraient tous les deux un meilleur classement. Au quatrième poste, Hubmann a été perturbé par un cameraman et a perdu environ 40 secondes. « Une place sur le podium aurait été réaliste aujourd'hui, mais je n'aurais pas remporté la victoire », a-t-il dit après l’analyse. Physiquement, c'était extrêmement difficile, surtout vers la fin de la course. Les chutes de bois dans la partie ouest de la forêt étaient particulièrement épuisantes.

Matthias Kyburz a également souffert du terrain accidenté et raide. Rattrapé par Olav Lundanes au troisième poste, Kyburz savait déjà à ce moment-là que  la course à la victoire était finie. Il a commis une grosse erreur au premier poste. Dans les deux cas, la perte de temps était due à une erreur de changement de direction. « Déjà au pré-départ, j'avais l'impression que l'aiguille de la boussole avait sauté deux fois bizarrement », a dit Kyburz. Il a pensé à prendre la boussole de réserve. « Demain, je la prendrai - c'est décidé », a dit Kyburz en riant. Après le retour de Lundanes, Kyburz a d'abord essayé de prendre l’initiative, mais il a finalement suivi le Norvégien. Ce fut une journée frustrante pour lui, dont il n'était pas satisfait du tout. Un excellent départ a été réalisé par Florian Howald, déjà très expérimenté sur le terrain finlandais. Une grosse perte de temps au septième poste, qui se trouvait à une crête dans le vert, a fait reculer au classement l’Oberargauer. Il termine finalement au 15ème rang. Jonas Egger a également montré une solide performance et s'est classé en même temps que Howald. Comme Simona Aebersold, il a fait une grosse erreur à l'avant-dernier poste. Joey Hadorn s'est classé troisième meilleur Suisse : le Bernois de l'équipe U23 a terminé 13ème.

Demain, le départ en chasse de la longue distance se disputera dans la même région près de Vihti. Les heures de départ de demain seront définies en tenant compte des temps de la moyenne distance. Les dix premiers de la course de moyenne distance recevront des secondes en prime comme suit : 120-90-60-45-30-25-25-20-20-15-10-10-5 pour les places 1-2-3-4-5-6-6-7-8-9-9-10. L’addition du temps de la moyenne distance et celui de la longue distance, moins les secondes en prime, serviront pour établir le classement. L'équipe suisse s'est demandé après la moyenne distance s'il y avait des fourchettes sur la longue distance. (Texte : Yann Schlegel)

 

Résultats : Vihti, Coupe du monde moyenne distance :

Femmes : 1. Tove Alexandersson (SWE) 29.54. 2. Natalia Gemperle (RUS), +1:03. 3. Marika Teini (FIN), +1:59. 4. Karolin Ohlsson (SWE), +2:09. 5. Kamilla Olaussen (NOR), +2:35. 6. Venla Harju (FIN), +2:36. - Les  Suissesses : 9. Simona Aebersold, +3:50. 11. Sabine Hauswirth, +4:08. 14. Elena Roos, +4:26. 26. Sofie Bachmann, +5:59. 28. Julia Jakob, +6:02. 30. Lisa Hohler, +6:13. 53. Sarina Jenzer, +9:11. 67. Paula Gross, +11.18. 

Hommes : 1. Gustav Bergmann (SWE), 30:20. 2. Federic Tranchand (FRA), +1:03. 3. Olav Lundanes (NOR), +1:31. 4. Magne Daehli (NOR), +1:36. 5. Martin Regborn (SWE), +1:50. 6. Daniel Hubmann (SUI), +2:05. - Les autres Suisses : 11. Matthias Kyburz, +2:52. 13. Joey Hadorn, +3:22. 15. Florian Howald, Jonas Egger beide +4:02. 22. Martin Hubmann, +4:37. 37. Andreas Kyburz, +5:52. 66. Tobia Pezzati, +8:53. 81. Noah Zbinden, +10:54.

RSS Feed