Lors du Knock-out sprint à Laufen, deux Suisses sont montés sur le podium. Joey Hadorn termine à la deuxième place après avoir remporté la moyenne distance de vendredi, Elena Roos remporte le bronze.

Le nouveau format du Knock-out sprint a été mis en pratique aujourd’hui dans les ruelles de Laufon, dans le canton de Bâle-Campagne. Les athlètes ont tout d’abord dû courir une qualification et un quart de finale à Zwingen pour pouvoir ensuite prétendre courir la demi-finale et la finale l’après-midi à Laufon. La plupart des Suisses sont parvenus à se qualifier pour la demi-finale, à savoir six Suissesses et six Suisses. Le Knock-out sprint avait été introduit l’année dernière pour la première fois au programme de la Coupe du monde. Ce nouveau format de compétition propose au public une ambiance particulière et la possibilité de vivre chaque seconde de la course.

L’après-midi a débuté avec les demi-finales des femmes. Les Suissesses ont su montrer leur talent et trois d’entre elles sont parvenues à se qualifier pour la finale : Sabine Hauswirth, Elena Roos et Martina Ruch. Les trois athlètes suivantes étaient également sélectionnées pour la finale : Tove Alexandersson (SWE), Natalia Gemperle (RUS) et Tereza Janosikova (CZE). Juste avant le signal de départ, les athlètes ont eu 20 secondes pour choisir une des trois variantes proposées – sans savoir ce que les autres choisiraient. La Suédoise Tove Alexandersson a dominé la course et a devancé ses concurrentes de 9 secondes. Le duel pour la deuxième place a été, quant à lui, serré. C’est pour finir la jeune Tchèque Tereza Janosikova qui remporte l’argent, le bronze revenant à Elena Roos qui a su montrer qu’elle était en très bonne forme. Sabine Hauswirth termine 5ème tandis que Martina Ruch finit à la sixième place. « C’était très dur mais vraiment cool », a livré Elena Roos. La Tessinoise s’est réjouie de pouvoir redisputer des sprints. « J’aime beaucoup ce nouveau format avec beaucoup de contact avec les concurrentes. Plus la journée avançait et plus je me suis sentie en forme », a raconté Elena Roos. Après sa déception lors des CM, c’est un soulagement de pouvoir finir aujourd’hui sur le podium.

Du côté des hommes, six athlètes suisses ont également été sélectionnés pour la demi-finale. Comme chez les femmes, il y a eu de nombreux choix de cheminements et des fourchettes. Cela a donc rendu la course très intéressante à suivre. Le champion du monde de sprint Daniel Hubmann, et Matthias Kyburz revenant d’une pause pour cause de blessure, ont manqué de chance et ne sont pas parvenus à se qualifier pour la finale. Joey Hadorn est, quant à lui, parvenu à se qualifier pour la finale, qui a opposé Vojtech Kral (CZE), Ralph Street (GBR), Yannick Michiel (BEL), Kristian Jones (GBR), Gustav Bergmann (SWE) et Joey Hadorn (SUI). Le Tchèque a su montrer dès le début sa maîtrise et a ainsi remporté l’or. Joey Hadorn est parvenu à devancer le Britannique Ralph Street dans les derniers mètres et remporte ainsi l’argent. « Lors des quarts de finale, j’ai eu quelques hésitations et j’étais donc déjà très content de pouvoir être en finale », a livré Joey Hadorn. Le jeune athlète de 22 ans savait toutefois qu’il pouvait obtenir un bon résultat grâce à sa forme physique.

Le bloc de Coupe du monde se terminera demain avec un sprint à Laufon. Les athlètes femmes de la finale A prendront le départ dès 13h, tandis que les hommes courront dès 14h.

Site internet

Livecenter de l'IOF

Texte: Annalena Schmid, Photo: Rémy Steinegger

RSS Feed