Lors de la conférence de presse du 27 avril, la Team Suisse a été présentée et il a été répondu aux questions sur la préparation, les objectifs et l'organisation de l'événement.  

La composition de la délagation suisse a été annoncée aujourd'hui, 27 avril, lors de la conférence de presse des prochains Championnats d'Europe de sprint de course d'orientation à Neuchâtel. L'équipe suisse se présentera avec une délégation de 20 personnes. Parmi eux, le champion du monde et d'Europe de sprint en titre, Daniel Hubmann, et le champion d'Europe en titre Matthias Kyburz, qui a remporté en 2018 le sprint aux Championnats d'Europe à domicile au Tessin ex æquo avec Daniel Hubmann. L'équipe suisse sera également au départ du relais sprint en tant que championne en titre : en 2018, l'équipe formée de Judith Wyder, Florian Howald, Martin Hubmann et Elena Roos avait remporté avec panache le titre européen. 

La Swiss Team est prête pour la course aux titres
Les ambitions de l'équipe suisse sont tout aussi élevées cette année, explique Christine Lüscher-Fogtmann, responsable du sport élite de Swiss Orienteering : « Nous nous sommes fixé l'objectif de trois médailles, dont une en relais ». Pour ces Championnat d’Europe et malgré la pandémie de la Covid-19, l'équipe a réussi à se préparer de manière intensive et ciblée en Suisse. Grâce à de nombreux entraînements de sprints spécifiques, les éléments techniques ont pu être pratiqués de manière intensive et développés individuellement par les athlètes », explique Kilian Imhof. La délégation suisse est donc comparativement aussi forte qu’en 2018 lors des Championnats d'Europe au Tessin, tous les athlètes du cadre A* ayant un potentiel de médaille.

Pour Matthias Kyburz aussi, la préparation s'est déroulée comme prévu et il s'est donc fixé des objectifs élevés : « Lors des compétitions pour des titres à domicile, j'ai pu, jusqu’à présent, célébrer de grands succès en sprint (1er au Championnat du monde sprint 2012, 1er au Championnat d'Europe sprint 2018). En outre, j'ai remporté les deux derniers championnats d'Europe de sprint. C’est logique que mon ambition soit de me battre pour les médailles - dans toutes les disciplines ». Il a déclaré qu'il était particulièrement impatient de revenir sur la ligne de départ en pleine forme après s'être blessé en 2019 avant les Championnats du monde et n'avoir aucune compétition internationale en 2020. « Cela fait donc longtemps que je n’avais pu me préparer de manière optimale à une compétition ». 

Elena Roos veut également se battre pour des médailles : « Mes objectifs pour les Championnats d'Europe sont de me battre pour une médaille dans le relais sprint et le sprint individuel. J'ai vraiment hâte d'y être et je suis également soulagée d'être de retour au départ d'un événement international après une année et demie. Néanmoins, je suis également curieuse de voir où je me situe en comparaison internationale après une si longue période ».

Simona Aebersold attend également avec impatience les courses aux titres. « Je suis très impatiente de pouvoir enfin participer à nouveau une compétition internationale. Ce sera spécial dans les circonstances actuelles, mais je suis impatiente de pouvoir ressentir à nouveau l’adrénaline », déclare la jeune femme de 23 ans. L'objectif pour elle est de courir pour obtenir un diplôme ou même une médaille. 

Daniel Hubmann aborde lui aussi avec confiance ce temps fort de la saison. « En tant que champion du monde et d'Europe en titre, je considère que c'est un privilège de participer à ces courses aux de titres. Bien que trois années se soient écoulées depuis ces titres, je vois toujours les chances intactes de réaliser à nouveau quelque chose de similaire. C'est pourquoi je veux montrer mon meilleur visage aux Championnats d'Europe et me battre pour les médailles", déclare Daniel Hubmann. 


Les Championnats d’Europe à domicile en ligne
Un an plus tard que prévu, Neuchâtel, dans le Seeland, sera le centre mondial de la course d'orientation. Après le report de la manche de la Coupe du monde en mai dernier pour cause de coronavirus et l'annulation totale de la saison internationale de course d'orientation 2020, l'élite mondiale de la course d'orientation se retrouvera pour la première fois pour une grande compétition. Avec les EGK European Orienteering Championships et en même temps la première manche de la Coupe du monde, la saison internationale de course d'orientation va commencer - le besoin et le désir des athlètes sont grands. Environ 250 athlètes de plus de 20 nations sont attendus.

Néanmoins : les épreuves pour le titre en Suisse devront se passer d'un élément de poids. Il n'y aura pas d’ambiance bruyante créée par des milliers de spectateurs. La zone d’arrivée restera fermée au public en raison des restrictions toujours en place autour de Covid-19. Les spectateurs sur place ne sont pas autorisés : « Nous demandons aux fans de course d'orientation de rester chez eux et de suivre les compétitions virtuellement », déclare Matthias Niggli, directeur de l’organisation des EGK European Orienteering Championships. Une demande importante pour les organisateurs de la Verein Swiss Cup. Ce n'est que de cette manière que les épreuves peuvent être organisés dans le cadre d'un concept de protection défini à l'égard de la Covid-19.

Cependant, l'équipe de Swiss Orienteering et les fans suisses de course d'orientation ne seront pas privés des EOC à domicile. Grâce à la télévision suisse SRF, les trois finales seront retransmises en direct de Neuchâtel dans les salons : le jour de l'Ascension, à partir de 16h30, le relais sprint en ouverture, puis samedi, les finales du Knockout Sprint dès 15 heures et dimanche, à partir de 13 heures, le sprint individuel sur la distance classique. 


La conférence de presse complète du 27 avri est à voir ci-dessous :



Toutes les informations concenant les EGK EOC 2021 sont à voir sur le Site de l'organisateur.

(Texte: Annalena Schmid, Severin Furter)
RSS Feed