A Neuchâtel, tout tourne autour de la course d'orientation. Loin des championnats d'Europe, les juniors s'affrontaient sur la carte de Chaumont Tête Plumée, dans la forêt en dessus du chef-lieu du canton. Après une moyenne et une longue distance, les sélections pour les EYOC seront connues.

L'année 2020 a également été une année difficile pour les jeunes espoirs de la course d'orientation, car aucune compétition internationale n'a pu avoir lieu. A présent, la lumière pointe au bout du tunnel : à la fin du mois d'août, avec le championnat d’Europe de course d'orientation de la jeunesse (EYOC), les compétitions internationales de course d'orientation pour les catégories juniors vont enfin à nouveau avoir lieu. Les compétitions pour le titre des moins de 18 ans et des moins de 16 ans auront lieu tard que d'habitude à Vilnius, la capitale de la Lituanie, et dans ses environs. Juste après, les championnats du monde juniors (JWOC), qui ont été reportés d'un an, sont au programme en Turquie début septembre. Ce n'est qu'en juillet, après de nouvelles courses de sélection, que l'on connaîtra les athlètes suisses pour les compétitions qui se dérouleront un peu à l'est d'Istanbul. Mais dès la semaine prochaine, le comité de sélection annoncera la liste provisoire des participants aux EYOC.

"Tout s'est bien passé, les compétitions ont été équitables", a déclaré l'entraîneur principal junior Beat Okle après les deux épreuves du week-end de l'Ascension. Au-dessus de Neuchâtel, une forêt mixte du pied du Jura attendait les meilleurs orienteurs suisses. Cette forêt comportait de nombreux sentiers, mais, en raison de sa végétation, était très différente en termes de courabilité. Le club de course d'orientation local Anco a fourni la carte. Les différentes sections rocheuses constituaient un défi particulier et, dans les pentes plates, une orientation précise était nécessaire. Au moins, les nombreuses parties vertes avec une végétation luxuriante auraient pu simuler les conditions attendues en Turquie et en Lituanie. Ce à quoi Okle répond : "Nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre en Turquie. Jusqu'à présent, nous n'avons vu que des sections de cartes."

Dans les catégories D16 et H16, il y a eu un vainqueur différent dans chacune des trois courses. La Neuchâteloise Justine Hamel a été l'athlète D16 la plus performante avec une victoire en moyenne distance et deux secondes places en sprint et en longue distance. En H16, Leander Wylenmann a terminé trois fois dans les premiers, remportant au passage la longue distance.

Comme à l'accoutumée, les moins de 18 ans ont effectué les trois manches de test sur le même parcours que les moins de 20 ans afin de permettre une comparaison directe. Dans la compétition H18, Pascal Schärer et Dominic Müller se sont distingués. Avec leurs bons résultats, les coureurs de l'équipe junior nés en 2003 se sont mis en bonne position avant les deux derniers tests pour les JWOC. Il en va de même pour les trois athlètes U18 Alina Niggli, Inès Berger et Nina Hubmann. Elles ont couru au niveau des meilleures de la catégorie U20.

A Neuchâtel, Sanna Hotz est arrivée en tête d’une longue distance serrée dans la catégorie U20 - le lendemain, Lilly Graber a remporté la moyenne distance. Corina Hüni avait remporté le sprint à Zwingen. Dans la catégorie H20, les coureurs du cadre suisse Florian Freuler et Pascal Schmid ont annoncé leurs ambitions en montant sur le podium dans les trois épreuves. Schmid a remporté la longue distance - Freuler le sprint dans la région bâloise une semaine plus tôt. A Neuchâtel, les jeunes espoirs suisses ont également pu se mesurer à la sélection française, qui était de passage pour les tests. (Texte: Yann Schlegel)

Lien vers les résultats:
CS sprint, moyenne distance, longue distance

JWOC-Site de l'organisateur (Türkei), EYOC-Site de l'organisateur (Litauen)

RSS Feed