La lutte pour les places convoitées pour les Championnats du monde juniors et les Championnats d'Europe de la jeunesse est lancée. Les meilleurs espoirs de la course d'orientation se sont mesurés sur la moyenne distance lors de la première course-test dans le Jura français.

Le Portugal ou la Hongrie devraient être la destination de rêve des jeunes espoirs suisses de la course d'orientation cette année. Ceux qui pourront s'y rendre en juillet auront en effet réussi à faire partie de la sélection qui se mesurera aux meilleurs talents mondiaux de la course d'orientation. Début juillet, les moins de 18 ans se rendront aux Championnats d'Europe de la jeunesse à Salgótarjáni, en Hongrie. Pour les meilleurs juniors de moins de 20 ans, le point culminant de l'année sera les Championnats du monde juniors à Aguiar da Beira, au Portugal, à la mi-juillet.

Dans le sud de l'Europe, les athlètes seront confrontés à des forêts de pins et à un terrain fait de roches. Lors de la première course-test dans le Jura français, la forêt ne s'est pas présentée aussi aride. Ou pas du tout. "Le printemps est aussi arrivé ici, la visibilité était nettement moins bonne qu'il y a deux semaines", a déclaré Sandra Lauenstein après la première compétition. Pour la Neuchâteloise, il s'agit des premières courses-tests dans sa nouvelle fonction d'entraîneur en chef du cadre national junior. Les cadres régionaux venus de toute la Suisse ont profité de conditions parfaites. La course, organisée en collaboration avec O-Jura, s'est déroulée sans accroc.

En raison des feuilles qui poussaient dans la jeune végétation, les zones blanches sur la carte apparaissaient de manière trompeuse. "Presque personne ne s'en est sorti sans faute", a analysé Lauenstein. Par conséquent, les temps des vainqueurs étaient un peu plus élevés que prévu. Sur le terrain en pente finement découpé et parsemé de champs de pierres peu marqués, il fallait s'orienter avec précision.

Jusqu’au dernier poste

En H20, Elia Ren a laissé échapper la victoire sur le chemin du dernier poste et c’est Pascal Schärer qui a pris la première place. Après une course assez souveraine, il s'est imposé avec une large avance. Et ce, bien qu'il n'ait pas non plus emprunté l'itinéraire idéal pour se rendre au poste final et qu'il se soit légèrement blessé à une clôture en fil de fer barbelé lors de ce détour peu avant l'arrivée. Derrière Elia Ren, Benjamin Wey a complété le podium - les coureurs du cadre national ont ainsi dominé, même si ce n’étaient pas les plus expérimentés. Simon Hamel, né en 2002, était le mieux classé avec une septième place.

D20 : la routine s'impose

La situation était différente chez les D20 : les athlètes les plus expérimentées ont remporté trois des quatre premières places. Sanna Hotz et Alina Niggli se sont livrées à un duel à distance pour la victoire et ont devancé la concurrence. La première a finalement pris le dessus de six secondes, car Niggli a perdu du temps à l'avant-dernier poste. L'Argovienne Hotz a réussi un parcours presque sans faute. Vera Moser s'est classée troisième avec presque trois minutes de retard. Ines Berger du cadre national n’a pas été classée en raison d’un poste faux.

Dans la compétition pour les places aux CE de la jeunesse, plusieurs athlètes D/H18 ont montré qu'ils n'avaient pas à craindre la comparaison avec les catégories plus âgées. Chez les hommes, outre Elia Ren, Simon Humbel (5ème), Matteo Bertozzi (6ème) et Elias Schafer (8ème) se sont classés parmi les huit meilleurs. Avec Lisa Hubmann (7ème) et Jana Jakob (9ème), deux femmes D18 se sont classées dans le top 10.

La course d'orientation en famille

Chez les hommes de moins de 16 ans, deux Romands aux noms de famille connus ont dominé la moyenne distance. Matthieu Bührer et Loïc Berger ont décroché la première et la deuxième place - ils sont tous deux les enfants d’anciens champions du monde de course d'orientation, Tom Bührer et Alain Berger. L'Argovien Joschka Berger s'est classé troisième. Elisabeth Bieri a remporté la compétition D16 devant Leonie Mathis. Derrière les deux athlètes nées en 2006, la Zurichoise Mira Werder s'est classée sur le podium, elle qui, notons-le, peut encore courir en D14 avec son année de naissance 2008.

Demain dimanche, la deuxième course-test sur la longue distance aura lieu dans le Jura français. (Texte : Yann Schlegel, photo de couverture : photo d'archives OLM 2021, Christian Aebersold)

Résultats

RSS Feed