Le relais sprint de Kolding a marqué le début des Championnats du monde de course d'orientation de cette année. L'équipe suisse a manqué de peu les médailles en se classant quatrième

Les Championnats du monde de course d'orientation 2022 ont débuté aujourd'hui par le relais sprint dans la vieille ville de Kolding (Danemark), avec l'arène d'arrivée sur la colline du château. Pour l'équipe suisse, c'est Simona Aebersold qui s’est élancée en premier. Après une hésitation au début, la Seelandaise a réussi une course solide et a pu passer le relais en deuxième position derrière la Suédoise Lina Strand. "L'erreur commise dès le début a nécessité beaucoup d'énergie pour revenir sur les leaders. C'est pourquoi, à la fin, je n'ai pas pu rester tout à fait dans le sillage de la Suédoise". 



Erreur fatale de Joey Hadorn 
Joey Hadorn s'est élancé sur le deuxième parcours avec 17 secondes de retard, et en compagnie de trois autres coureurs, a même réussi à gagner du temps sur le Suédois Bejmer. Mais il a ensuite commis une erreur fatale en compagnie de la Norvège, de la Finlande et de la République tchèque en s’engageant dans une allée qui se terminait dans une zone interdite, il a dû faire demi-tour et a été relégué à la 13ème place intermédiaire avec plus d'1 minute 30 de retard. "J'avais un peu perdu la lecture de la carte à ce moment-là et j'ai réalisé bien trop tard que nous avions pris le mauvais chemin. Le reste de la course, sachant que c'était maintenant plus ou moins joué, a alors été brutal", explique Joey Hadorn. L'erreur de ces nations a profité à la Grande-Bretagne, qui se trouvait désormais en deuxième position. 




Matthias Kyburz gagne des places
Matthias Kyburz s'est ensuite lancé dans une course poursuite, bien que son départ n'ait pas été optimal non plus. Il a ensuite réussi une course propre, ce qui lui a permis de ramener l'équipe suisse à la huitième place intermédiaire, à 20 bonnes secondes des médailles. "Je n'ai pas eu le calme nécessaire au début et de petites erreurs se sont rapidement glissées. Mais ensuite, j'ai remarqué que mes enchaînements fonctionnaient bien et je vais en profiter pour les autres courses", a déclaré Kyburz. 



Un duel serré pour la troisième place 
La dernière relayeuse Elena Roos s'est rapprochée de plus en plus des équipes en lice pour la médaille de bronze et s'est finalement livrée à un duel serré avec la France, le Danemark et la Norvège. Finalement, cela n'a pas suffi pour rattraper la Norvégienne Benjaminsen et elle s'est finalement classée 4ème. "J'ai réussi une bonne course. Lorsque j'ai appris que la médaille de bronze était encore possible, j'ai essayé de courir de manière offensive et de gagner du temps. Mais l'écart était un peu trop grand dès le début de ma course", résume Roos. L’équipe favorite, la Suède, a remporté la médaille d'or avec plus d'une minute d'avance. La Grande-Bretagne a défendu sa deuxième position et a remporté l'argent. La Norvège a remporté le bronze. 



La compétition se poursuivra mardi avec le sprint à élimination directe à Fredericia. Les qualifications se dérouleront le matin et le premier quart de finale débutera à 16 heures. 


Résultats 

Kolding. WOC - Relais sprint (Parcours 1 & 4: 3,8 km, 60 m dénivelé, 16 postes; parcours 2 & 3: 4,3 km, 60 m dénivelé, 17 postes): 1. Suède (Lina Strand, Max Peter Bejemer, Gustav Bergman, Tove Alexandersson) 58:39. 2. Grande-Bretagne (Charlotte Ward, Ralph Street, Kristian Jones, Megan Carter Davies) 1:02 de retard. 3. Norvège (Ane Dyrkorn, Lukas Liland, Kasper Fosser, Andrine Benjaminsen) 1:41. 4. Suisse (Simona Aebersold, Joey Hadorn, Matthias Kyburz, Elena Roos) 1:47.

La suite du programme des WOC 2022
Ma., 28 juin: Knock-Out-Sprint, Fredericia, retransmission TV 17:30 à 19:40. 
Je., 30 juin: Sprint, Vejle, retransmission TV 17:40 à 20:00.

Site de l'organisateur
IOF-Livecenter avec GPS-Tracking, Live-résultats et autres infos

(Texte: Annalena Schmid, photos: Rémy Steinegger)
RSS Feed