Du 9 au 16 juillet, la région du Gargano, avec Vieste comme centre de compétition, sera entièrement placée sous le signe de la course d'orientation. 2550 coureurs et coureuses de 38 pays se disputeront cette année le titre de champion du monde senior. Les médailles seront attribuées dans les disciplines du sprint, de la moyenne distance et de la longue distance. Un grand nombre de médaillés de l'année dernière en Hongrie seront au départ en Italie. Daniel Hubmann sera de la partie pour la première fois. 

En l'espace de trois semaines, toutes les grandes compétitions internationales en course d'orientation auront lieu cette année. Les Championnats du monde élite au Danemark et les Championnats d'Europe jeunesse en Hongrie sont déjà passés. Dimanche prochain, les "masters" entreront dans le vif du sujet en Italie. Lundi, ce sera au tour des juniors. Leurs championnats du monde se déroulent au Portugal. Après les médailles des "cracks" et des plus jeunes, il est peu probable que les seniors suisses repartent les mains vides en Italie.

Daniel Hubmann dans le rôle du favori

Daniel Hubmann devrait y veiller à lui seul. Il a à peine eu le temps de souffler après les Championnats du monde de sprint au Danemark que les prochains championnats du monde commencent pour lui. Né en 1983, il peut encore tout juste s'aligner en M35. Il faudrait vraiment que les choses tournent mal pour qu'il ne se retrouve pas dans le peloton de tête. Il n'est pas exclu que d'autres participants danois aux championnats du monde soient au départ. Mais les "grands" noms sont toujours garantis aux championnats du monde seniors. Oystein Kvaal Osterbo fait partie de la jeune garde. Après de nombreux duels chez les élites, Daniel Hubmann pourrait se mesurer au Norvégien l'année prochaine en M40. Ou encore la Suédoise Jenny Johansson. Elle a eu beaucoup de succès dans les années 2000-2006. Elle prend le départ en W45, ce qui explique qu'il n'y ait pas de comparaison avec son aînée Vroni König-Salmi comme à l'époque. Vroni court pour la Finlande. Son mari Janne est traceur lors de la finale du sprint. Deux Tessinois sont également engagés : Sebastian Inderst en tant que traceur pour les qualifications du sprint, Tulla Spinelli en tant qu'assistante IOF SEA.

Adolf Kempf, le plus âgé

L'année dernière en Hongrie, de nombreux "locaux" avaient pris le départ, ce qui n'est pas le cas en Italie. Le nombre de participants du monde entier est environ deux fois plus élevé qu'en 2021. La Suède (520), la Finlande (365) et la Norvège (290) sont très fortement représentées. En règle générale, les participants les plus âgés viennent également de ces pays. Pour la deuxième fois, cet honneur revient au Suisse Adolf Kempf. A 96 ans, il est le seul participant chez les M95. Il pourra être fêté avec une Finlandaise lors des cérémonies de remise des prix. La condition est qu'ils réalisent à chaque fois un parcours sans faute lors des qualifications et de la finale. Les compétitions se déroulent à l'extrémité de l'Eperon du talon : Peschici et Vieste accueillent les épreuves de sprint. Les courses en forêt se déroulent dans la Foresta Umbra, à environ 700 mètres d'altitude.

Site de l'organisateur:  https://www.wmocitaly.eu

Texte: Mario Ammann