Quelques petites erreurs, des choix de cheminement pas toujours parfaits, e à la fin la condition physique: telles sont les raisons qui n'ont pas permit à Sara Lüscher d'aller au-delà de la septième place. 

Après la quatrième place en sprint (à 2 secondes du bronze), ils ne manquent que 19 secondes à la zurichoise pour obtenir le diplôme sur la moyenne distance. Des raisons pour être fâchée pour Lüscher, qui analyse: „Bonne course, mais ce résultat ne me satisfait pas, après une course très concentrée dans un terrain rugueux, avec beaucoup de fougères et de bois mort.“ Pas de raisons de mettre en doute la préparation de la course: „Nous ne savions pas exactement ce qui nous attendait; nous avons évité de nous concentrer sur un type spécifique de forêt.“

Jenzer 13, Hauswirth 38.
Sarina Jenzer s'est faite une image un peu différente du terrain: „une forêt bien courable, bien plus beau qu'attendu“. Malgré cela elle n'a pas réussi une course parfaite: „J'ai fait deux petites fautes dans la première partie du parcours, très technique, qui m'ont couté quelques 30 secondes“. Et la transition entre cette première partie et la zone plus ouverte et plus rapide  dans les fougères „ne lui est pas réussie comme j'aurais voulu“.

Frustration pour la troisième suissesse Sabine Hauswirth. Partie mieux que les deux collègues, au quatrième poste elle avait déjà en vue la norvégienne Heidi Bagstevold, partie 3 minutes avant. Une hésitation avec une mauvaise interprétation de la carte l'obligeait à rechercher une ligne d'arrêt. Ce qui fut le cas, mais avec une importante perte de temps, et par conséquent de concentration. Elle termine au 38ème rang.

(Jörg Greb)

RSS Feed