Déjà champions sur la longue, Simone Niggli et Matthias Kyburz ont gagné le titre suisse aussi sur la moyenne distance. Courses très disputées tant chez les femmes que chez les hommes. Victoire neuchâteloise en H18 avec Pascal Buchs.


Au Gurnigelwald sur la longue distance Simone Niggli avait gagné avec une marge énorme de 11 minutes. Beaucoup plus disputée la course sur la moyenne distance de Glarus-Schwändi, où l'ancienne championne devance sa coéquipière du l'ol norska Sabine Hauswirth de 27 secondes.
HannaMüllerMOM
La championne junior Hanna Müller


MatthiasKyburzMOM
le champion Matthias Kyburz en discussion
avec Fabian Hertner


PodestMOM
Le podium juniors et élites
Niggli est contente de sa prestation. Dans un terrain très détaillé et pierreux elle a hésité une ou deux fois "et vers la fin je n'ai pas fait le bon choix de cheminement." A part ça elle n'a pas fait d'erreurs, ce qui lui a permis de confirmer sa victoire de l'année passée dans la discipline. "Il y avait beaucoup de changements de direction, on était toute le temps occupé, c'était amusant", souligne Niggli à l'adresse du traceur. Hauswirth et Susanne Lüscher, troisième, ont aussi fait une course solide. "Le rythme était très bon", déclare Hauswirth, qui a fait un sans-faute. Après son bronze, Lüscher relève que ce n'était pas très difficile, "mais malgré ça il fallait tout le temps faire attention."

Victoire encore plus disputée chez les hommes, avec Matthias Kyburz qui termine avec seulement 3 secondes d'avance sur son dauphin, le champion du monde de la discipline Daniel Hubmann. Kyburz, tout comme Niggli, confirme donc son titre de l'année passée.
A noter qu'à l'avant-dernier poste Hubmann était encore premier. Une petite erreur lui coutait ensuite la victoire. Il ne s'en veut pas trop: "C'est dommage que j'ai manqué la victoire. Mais j'ai fait une bonne course. Vers la fin c'était très chaud et je n'étais plus préparé à 100%." Lorsque dans la descente vers le dernier poste il n'emprunte pas le chemin  mais court à travers la forêt, il a bien pensé "ce serait dommage que cela me coûte la victoire."

Matthias Kyburz est très satisfait de sa prestation, malgré les conditions pas optimales avec un programme de compétitions très chargé ces dernières semaines. Après la finale de Coupe du monde d'Arosa il s'est envolé avec la délégation suisse aux CISM World Games en Corée du Sud, où il a gagné deux médailles d'or. De retour en Suisse seulement mercredi, il affirme: "Physiquement je suis très en forme, c'est beau." Il est fier de ce résultat, malgré les nombreuses compétitions, les voyages, le jetlag. "Je suis dans une bonne période; on dirait que je peux faire ce que je veux; malgré un programme chargé j'y arrive." Mais il représente une exception: pratiquement tous les athlètes partis aux CISM sont rentrés à la maison très fatigués  (Daniel Hubmann avait renoncé au voyage). Très content également le troisième Alain Denzler, qui obtient le bronze, en profitant de quelques absences. Il termine à deux minutes de Matthias Kyburz et il déclare: "Il faut saisir la chance quand elle se présente".

Chez les juniors victoire pour Hanna Müller (OLG Basel) et Remo Ruch (OLG Skandia). Suivent Paula Gross (2.) et Sandrine Müller (3.) ainsi que Sebastian Baumann (2.) et Patrick Zbinden (3.).



Classement élite/junios
Dames Elite (4.8km/200m/19 postes): 1. Simone Niggli (Münsingen) 32:27, 2. Sabine Hauswirth (Belp) +0:27, 3. Sara Lüscher (Winterthur) +0:54.
Hommes Elite (5.8/280/23): 1. Matthias Kyburz 34:03 (Möhlin), 2. Daniel Hubmann (Herrenschwanden) +0:03, 3. Alain Denzler (Truttikon) +2:09.
Juniores femmes (4.5/160/17): 1. Hanna Müller (Basel) 33:34, 2. Paula Gross (Richterswil) +1:20, 3. Sandrine Müller (Steinhausen) +2:21.
Juniors (5.1/260/20): 1. Remo Ruch (Eggiwil) 31:44, 2. Sebastian Baumann (Fällanden) +0:30, 3. Patrick Zbinden (Teufen) +1:03.

Link résultats
Link GPS-Tracking (Elite)

(Text JM, Fotos Martin Gross)
RSS Feed