Un ancien champion du monde remplit les attentes du concours de traçage dans les terrains tessinois.

Le traçage d’un parcours de longue distance pour les femmes en vue des championnats d’Europe ainsi que pour la catégorie DAM en vue d’une course nationale étaient demandé. Quelques points devaient être pris en compte :

·       Zone d’arrivée adaptée aux spectateurs pour les CE et identique à celle de la course nationale.

·       Temps du vainqueur de 80 minutes chez les dames élites. Chez les DAM, le temps du vainqueur devait se trouver dans la fourchette supérieure des RC.

·       Le départ pour le parcours DAM devait être accessible depuis l’arrivée sans que le chemin y menant ne traverse la zone de course.

Pour la distance du parcours DE, une indication avait été donnée dans le bulletin 2 des CE 2018, à savoir 9.9 km et 530 m de dénivellation. Pour le parcours DAM, la longueur du parcours pouvait se baser sur les données correspondantes au type de terrain proche de Lugano ainsi que sur les temps de course indiqués dans les règlements de courses, Art. 42 (DAM : 40-50 min). Le degré de difficulté pour DAM est également mentionné à cet endroit et correspond à un parcours très difficile.


Evaluation

Les trois membres du jury Kurt Schmid, Matthias Merz et Töby Imhof ont pu évaluer les 27 propositions de traçage, dont seulement deux figurant dans la catégorie jeune.

Cette année encore, les membres du jury ont tout d’abord évalué chacun de leur côté les différentes propositions selon les points suivants :

·       Conditions de base : est-ce que les instructions ont été respectées ?

·       Impression générale : est-ce que le parcours de longue distance propose des choix de cheminements intéressants et est-il varié ?

·       Diversité : est-ce qu’on retrouve de la diversité au niveau des tirées, quant à leur longueur, au changement de direction ainsi qu’à la technique ?

·       Choix de cheminements : est-ce que les athlètes sont mis à l’épreuve au moins lors de 1-2 longs choix de cheminements ? Est-ce qu’il existe également des choix difficiles lors des tirées plus courtes ?

·       Difficulté physique : est-ce que la longueur du parcours est adaptée ? Est-ce les parties de la carte utilisées ainsi que la difficulté technique sont adaptées à toutes les athlètes ?

Les parcours ont ensuite été revus et évalués par l’ensemble du jury. Une liste de résultat a pu être établie.
Die drei Jury-Mitglieder Kurt Schmid, Matthias Merz und Töby Imhof durften die 27 spannenden Bahnvorschläge bewerten, davon leider nur zwei Eingaben der Kategorie Nachwuchs.

Conseils du jury

La plupart des erreurs se font déjà lors du choix du départ. Ainsi, certains parcours proposaient pour le premier poste une très grande montée inutile, ou une descente prononcée – et ce parfois dans la partie la plus raide de la carte.

Presque toutes les propositions de traçage avaient la caractéristique d’une longue distance avec quelques longs choix de cheminements. Malheureusement, les longues tirées ne proposaient que rarement une difficulté technique. Pour une longue distance, les problèmes de choix de cheminements sont décisifs.
Häufige Fehler werden zum Teil bereits bei der Wahl des Startpunktes gemacht. So beinhalten einige Bahnvorschläge zum ersten Posten unnötig happige Steigungen, oder massive Downhills – zum Teil sogar in die steilsten Hänge des Laufgebietes.

Les longs choix de cheminements proches de la grande falaise dans la partie est de la carte ont été souvent mal tracés. Il y a donc eu des combinaisons de postes où seule une variante devenait possible : soit sur le petit sentir en-dessus de la falaise ou alors le long de la route et des chemins en bord de carte. Pour les tirées plus courtes, il y avait bien deux cheminements possibles mais c’est très dommage lorsqu’après le choix, seule la difficulté physique joue un rôle. Une fois s’être décidé, il n’y a plus qu’à courir 2 – 3 km – et cela correspond quasiment au quart de la course. Pour ce type de tirée, cela serait plus intéressant de proposer quelque chose avec des variantes intermédiaires en cours de route.

Il est également important de savoir que les choix de cheminements longeant le bord de carte causent souvent des problèmes pour les coureurs populaires. En effet, il arrive qu’ils sortent de la carte.

Les différents postes de ravitaillement n’ont pas été évalués comme ils ne figuraient pas dans la liste. C’était également le cas pour le choix du départ du parcours DAM pour savoir si ce départ conviendrait également à d’autres parcours lors de la course nationale.

Dans certains cas, le parcours DAM possédait des tirées identiques à celui des dames élites. Comme mentionné dans l’annonce, la course nationale avait lieu un jour après les CE. On peut donc penser que les différents choix de cheminements possibles pouvaient être analysés entre-temps.

 

Parcours du vainqueur
Thomas Bührer a terminé au premier rang en proposant des parcours variés et de vrais problèmes de choix de cheminements. Le système de papillon à partir du poste 8 était également réussi. Il y a assez de variations pour séparer des athlètes se trouvant en même temps dans la forêt. Le parcours perd un peu de son caractère de longue distance de par son grand nombre de postes mais il propose des choix de cheminements également sur les tirées plus courtes. 


Les résultats

Résultats complets

1. Thomas Bührer (CA Rosé), Villars-sur-Glâne
2. Thomas Häne (OLG Galgenen), Benken SG
3. Bruno Steinegger, Bassersdorf
4. Kilian Imhof (OL Regio Wil), Balterswil
5. Alain Juan (ANCO), St-Blaise NE
6. Flavio Poltéra (Quack OK), Domat/Ems
7. Thomas Egger (ol norska), Dotzigen
8. Claudio Caluori
9. Mario Meier (OLG Welsikon), Seuzach
10. Yves Nager (RMOC), Spiez

Jeunes
1. Julian Bleiker (OL Regio Wil), Degersheim
2. Noah Bühlmann (OLV Luzern), Sursee

 

Téléchargement jpgCarte du vainqueur

 

RSS Feed