Aujourd'hui a débuté le dernier bloc de la Coupe du monde avec une moyenne distance dans le sud chaud du Portugal, à Vale Bejinha. Les conditions étaient très sèches et poussiéreuses, et il y avait un nombre surprenant de passages sablonneux dans le terrain qui ont eu des conséquences au niveau physique.

Le champion du monde de moyenne distance, Simon Brändli, n’a pas pu montrer ses talents lors de la première compétition de la finale de la Coupe du monde en raison d’une rupture de son cadre de vélo. 

Adrian Jäggi, encore junior, a fait ses débuts dans la catégorie élites. Il est bien entré dans la course. A mi-course, il a pris un cheminment à côté de la route idéale et a dû lutter avec le vert et une pente raide, lui faisant perdre beaucoup de temps. «De plus, je ressens toujours le Swiss Epic dans les jambes et la longue saison laisse des traces. Par conséquent, je ne pouvais pas aller à la limite aujourd'hui», a commenté Jäggi à propos de sa course, qu'il a terminée en 28ème position.
Maja Rothweiler a terminé 19ème. Elle a montré une performance solide avec peu d’hésitations. «Mon rythme de base a été trop lent», a-t-elle déclaré.
Le malheureux Simon Brändli remarqua lors de la quarantaine que son cadre s’était cassé lors de l’échauffement. Comme solution d'urgence, une clé Allen et un ruban adhésif devaient supporter un peu le point de rupture, mais ce n’était pas suffisant. Chaque fois qu'il pédalait plus fort, la roue arrière effleurait le cadre et ne permettait pas une vitesse élevée. Néanmoins, il a terminé toute la course et atteint la 36ème place finale. Pour les autres compétitions, Brändli est autorisé à utiliser le vélo du contrôleur national portugais.

Texte: Mirjam Hellmüller / uh

 

RSS Feed