Lors du Cape Epic, les athlètes de Bike-O, Simon Brändli et Adrian Jäggi ont terminé à une belle 36ème place au terme de huit étapes à travers les terrains sauvages africains. Cette course de VTT a lieu tous les ans en Afrique du Sud. En 2019, elle a emmené les sportifs sur plus de 630km et 16'650 mètres de dénivellation.

Les deux actuels champions du monde de moyenne distance de Bike-O, en élites, resp. chez les juniors, se sont préparés sérieusement pour cette course légendaire, appelée aussi le « Tour de France » de VTT : « Nous nous attendions à de longues étapes difficiles, mais la difficulté a été encore bien plus grande ».

Après un court prologue proche de l’Université de Stellenbosch, la course a ensuite débuté avec une étape de 111km. « J’ai manqué de boisson et de ravitaillement pendant la course. J’ai donc été dans le dur dès la moitié de course », a livré Simon Brändli. Lors de la troisième étape, Adrian Jäggi a eu un problème technique avec son pneu mais heureusement, cela a tenu jusqu’à la fin de l’étape.
L’étape 4 a été quasiment un « jour de repos », avec seulement 40km et 1000 mètres de dénivellation. L’étape reine a ensuite suivi avec des montées raides et pierreuses.

Après une chute avec mauvaise réception lors de la dernière étape, Jäggi a livré : « Un caillou au milieu de la cuisse ralentissait mon rythme. Cela a été un vrai combat pour atteindre l’arrivée. Mais après tous ces efforts, l’abandon n’était pas possible ! ».

Avec un temps total de 31 heures, 26 minutes et 12 secondes et la très belle 36ème place, Simon Brändli et Adrian Jäggi ont réussi une belle entrée dans le monde du VTT. Après l’équipe de Nino Schurter et Lars Forster, l’équipe #suimtbo racing est par ailleurs la deuxième équipe entièrement suisse.

Site internet Cape Epic: https://www.cape-epic.com 


Texte: Ursula Häusermann
Photo: Cape Epic et Xavier Briel

RSS Feed