Simon Brändli a manqué de peu une autre médaille aux Championnats d’Europe au Portugal. Il a terminé sixième, 31 secondes derrière le médaillé de bronze dans une course très serrée. La victoire est revenue au surprenant Suédois Marcus Jansson. Adrian Jäggi a également réalisé un très bon résultat avec une neuvième place.

Dans une course extrêmement intéressante et exigeante sur le plan physique, avec de nombreux choix d’itinéraires et quelques montées raides, le Suédois Marcus Jansson s'est étonnamment imposé avec 40 secondes d'avance sur le Russe Anton Folivorov et 1:41 sur l'ancien champion et héros local Davide Machado. La décision pour la troisième place a été extrêmement serrée et à la fin, quatre coureurs se sont battus pour le bronze. Après une saison par ailleurs très réussie, Simon Brändli a dû s'accommoder du fait que, pour une fois, il a fini à la mauvaise place. « Une fois ou deux, je n'ai pas fait le meilleur choix d'itinéraires. Surtout au poste 17, je perds encore une minute. Dans cette course serrée, cela m'a coûté le podium. Mais je n'avais pas non plus les jambes les plus rapides aujourd'hui », a déclaré Brändli après sa course. Maintenant, il est important de récupérer aussi vite que possible et de se concentrer sur le relais de demain.

Adrian Jäggi était très satisfait de son excellente 9ème place. « J'ai choisi mes itinéraires de manière plutôt conservatrice. Là où il fallait rouler à travers, je l'ai fait ». En raison de sa condition physique, le terrain escarpé convenait parfaitement au néo-Bernois : « Je me sentais très bien physiquement et j'ai pu affronter chaque montée avec le sourire », a-t-il déclaré avec satisfaction. Vers la fin, il a également pu profiter d'une préparation optimale : « J'avais auparavant jeté un coup d'œil sur Street View aux petites allées qui débouchaient sur le parcours à la fin et je savais donc à quoi m'attendre. Dans l'ensemble, il était très satisfait et a mentionné que le fait d'avoir économisé de l'énergie lors de la moyenne distance (décevante) d'hier a certainement porté ses fruits.

Le troisième Suisse du groupe élite, Silas Hotz, était également satisfait de sa performance du jour (27ème). Après la moyenne distance d'hier, il était encore très déçu, mais il a pu se reconcentrer sur la longue distance d'aujourd'hui. « Après hier, il était important pour moi de prendre des itinéraires sûrs et faciles et de les exécuter sans erreurs ». Son objectif était avant tout de rester concentré jusqu'au bout, afin d'éviter tout manque de concentration et toute erreur.

Après une moyenne distance légèrement décevante pour lui-même, le junior Noah Rieder était plus satisfait aujourd'hui : « Pendant la course, j'avais un très bon feeling et j'étais physiquement extrêmement prêt et j'ai surtout pu appuyer sur les pédales dans les montées ». Il avait également le sentiment d'avoir fait les bons choix d’itinéraires. « A l'arrivée, cependant, je me suis rendu compte que j'avais dû manquer un croisement, ce qui m'a coûté environ une minute ». Mais il était également satisfait de sa quatrième place « car les deux premiers du classement, Mikkel (Brunstedt Noergaard) et Bartosz (Niebielski), étaient tout simplement plus forts physiquement ».   

Flurin Schnyder (9ème) était également très heureuse de son deuxième résultat dans le top 10 cette semaine : « Cela s'est vraiment bien passé et nous avons trouvé le terrain tel que nous l'avions imaginé. Elle choisit des routes sûres pour éviter les erreurs, ce qui a très bien fonctionné. « C'était très physique. Ici, je perds encore un peu face à la concurrence pour le moment ».

Noé Henseler a été malchanceux dans la course des jeunes (34ème). Déjà sur le chemin du premier poste, un morceau d'écorce s'est pris dans le dérailleur qui a coincé la chaine. Pour le reste de la course, il n'avait pas toutes les vitesses disponibles, ce qui lui a bien sûr fait perdre beaucoup de temps. « La course a quand même été assez cool. Mais je ne pouvais pas mettre plus de puissance à cause du problème technique ». Mais maintenant, il est encore plus impatient de participer au relais final avec Noah et Flurin.

Dans la course féminine, Mirjam Hellmüller (31ème) a pu atteindre les objectifs qu'elle s'était fixés. « J'ai bien fait ma course. Je ne pense pas avoir pris la route la plus idéale partout, mais je n'ai certainement pas commis de grosses fautes. Elle a pris son temps pour bien planifier ses itinéraires à chaque fois « peut-être un peu trop de temps, mais j'ai exécuté le parcours en toute sécurité à chaque fois, ce qui était mon objectif ». Arianna Arpagaus (34ème) a déjà commis une grosse erreur au deuxième poste, ce qui lui a coûté environ cinq minutes. Vers la fin, elle a atteint sa limite physique, « mais c'est la longue distance, donc ça doit être comme ça », a-t-elle dit en riant.


Demaon dimanche, les Championnats d'Europe se termineront par le relaix mixte et le relais pour les juniors. 



(Photos: Beat Schaffner, texte et interviews : Thomas Bossi)
RSS Feed