Les Championnats du monde de Bike-O ont débuté aujourd’hui à Vilnius (Lituanie) avec la moyenne distance. Simon Brändli a obtenu son meilleur résultat lors de Championnats du monde. Le reste de l’équipe suisse a commis beaucoup d’erreurs.
wmtboc2017 middle 3

Adrian Jäggi lors de la lecture de carte. (Photo: donataslazauskas.lt)

Les jours précédents les Championnats du monde, la pluie était d’actualité en Lituanie et cela a rendu les conditions difficiles dans le terrain. Les chemins étaient boueux et glissants et les températures fraîches. Chez les hommes, le temps du vainqueur avait été estimé entre 55 et 60 minutes. Le vainqueur du jour et nouveau champion du monde, Krystof Bogar a fini son parcours en 68 minutes. Cela met en évidence les difficultés du jour, comme le souligne l’entraîneur de l’équipe suisse de Bike-O, Simon Seger : « Le terrain était difficilement praticable et les athlètes ont eu de la peine à pouvoir lire la carte en roulant, ce qui aurait été très utile ».Très peu d’athlètes ont fait une course sans erreurs dans ce terrain. Seuls ceux qui adaptaient leur technique avaient une chance, comme Simon Brändli.

wmtboc2017 middle 5
Simon Brändli (Photo: Donatas Lazauskas)

Simon Brändli a fait une bonne course : « Dans ce terrain difficile, j’ai commis plusieurs petites erreurs. Je suis toutefois parvenu à les limiter ». A la fin, il a terminé à une belle septième place à seulement 1min43 du podium. On peut sûrement espérer un exploit de Simon Brändli dans les prochains jours à venir. Il a ici réalisé son meilleur résultat international. Derrière Krystof Bogar (1h08’07’’) se sont classés les Russes Anton Foloforov (+ 0:54 min) et Gluhov Valeriy (+1:43). 

« Cela ne peut que s’améliorer ». Voilà le bilan d’Ursina Jäggi après sa course du jour. Elle a commis quelques erreurs et a perdu plusieurs minutes lors d’erreurs de choix de cheminements. « Pour aller au cinquième poste, j’ai quitté correctement le quatrième poste et tout à coup j’ai eu le sentiment que je ne devais pas monter à cet endroit. J’ai donc fait demi-tour. Ensuite, j’ai lu pour la mauvaise tirée et j’ai roulé à quasiment 180 degré de la bonne direction. Je suis donc descendu la colline alors que j’aurais dû monter. »

wmtboc2017 middle 4
Ursina Jäggi (Photo: Donatas Lazauskas)

Maja Rothweiler, troisième des CE de sprint en France, a montré une bonne performance sans grosses erreurs. « Je n’ai toutefois pas toujours pu bien anticiper, ce qui a engendré de nombreux petits arrêts pour contrôler ». Elle n’est pas parvenue à rouler à fond dans ce terrain. « Après la moitié du parcours, je ne suis plus parvenue à rester crochée à la pédale à cause des conditions. J’ai dû ensuite pousser mon vélo à la montée ». Elle a pour finir terminé au 15ème rang. La course a été remportée par la Russe Shipilova Vinogradova Olga (1 :03’49’’), qui a participé cette année au camp suisse de Bike-O. Elle s’est imposée devant la Tchèque Tichovska Martina (+1min32) et la Britannique Emily Benham (+3min31).

 

Le seul athlète suisse junior, Adrian Jäggi, a fait deux grosses erreurs de choix de cheminements, qui lui ont coûté chacune cinq minutes. « Ma course a été assez mauvaise aujourd’hui. J’ai fait beaucoup d’erreurs grossières. Malgré ma bonne forme physique, cela a été difficile car la course a été plutôt technique ». Adrian Jäggi n’avais pour une fois aucune chance de terminer parmi les tous meilleurs et a fini au 18ème rang. Le Français Deriaz Samson (59min47) a remporté la course, devantle Danois Steinthal Thomas (+2min33) et le Français Dott Anathael (+2min47). 

Texte: David Hayoz, Photos: Donatas Lazauskas

RSS Feed