Pour le relais d’aujourd’hui, l’équipe suisse a formé une équipe inhabituelle, composée d’un junior, d’une élite femme et d’un élite homme. Cette équipe a terminé au 11ème rang.
20988117 1610187525698627 1064300006629708800 o

Simon Brändli avec une moustache provisoire. (Photo: Rainer Burmann)

L’entraîneur suisse de Bike-O Simon Seger espère « qu’à l’avenir la Suisse aura à nouveau plus d’athlètes passionné(e)s de Bike-O ». Entre 2005 et 2013, la Suisse a remporté six fois une médaille lors du relais. L’équipe des femmes, composée de Christine Schaffner, d’Ursina Jäggi et de Maja Rothweiler, avait même réussi à remporter le titre de championne du monde. En Lituanie, l’équipe « patchwork » était bien loin de ce résultat.


Adrian Jäggi a pris le départ en masse aux côtés de 25 autres équipes. « Lors de la première boucle, c’était physique et j’ai bien pu tenir le rythme de la tête de course. Lors du passage intermédiaire, j’étais sixième ». Par la suite, il n’a pas toujours pris le choix de cheminements idéal et a perdu du temps. Aujourd’hui, l’objectif d’Adrian Jäggi était de gagner de la confiance en soi. Il a pu donner le relais à Ursina Jäggi en huitième position (+ 3min21).

Lors de la première partie, la course était très physique et elle a perdu beaucoup de temps, tandis que la deuxième partie était plus technique. « Dans cette deuxième partie, j’ai eu quelques hésitations mais j’ai pu limiter la perte de temps. Malheureusement, je ne suis pas parvenue à rester au contact de l’Espagnole et de l’Estonienne jusqu’à l’arrivée », a-t-elle expliqué. Elle a donné le relais à Simon Brändli en quatorzième position (+26min03).

« Lors du passage de témoin d’Ursina, pour moi c’était clair qu’il n’y aurait probablement plus rien à prouver. J’ai donc essayé de profiter et de faire une course propre dans ce terrain difficile », a expliqué Simon Brändli, portant temporairement une fausse moustache. Il a pu rattraper quelques rangs et l’équipe a terminé à la 11ème place.

La course a été remportée par le Tchèque Krystof Bogar (2:36:17), devant les Finlandais (2:40:09) et les Russes (2:40:11).

 

Texte: David Hayoz, Photos: Rainer Burmann

RSS Feed