wmtboc2017 mass start 9
Das Podest vom Massenstartrennen: Ruslan Gritsan (2.), Luca Dallavalle (1.) und Simon Brändli (3.) (v. l.)

Au terme d’un départ en masse et d’une fin serrée, Simon Brändli est allé chercher la médaille de bronze. C’est le troisième médaillé suisse en discipline individuelle après Alain Berger et Beat Oklé. Chez les femmes, Ursina Jäggi a montré une belle performance en terminant à la huitième place.

Les organisateurs lituaniens ont mis sur pied une course avec départ en masse et avec cinq changements de cartes et d’échelles (1 :5'000 et 1 :10'000) en y ajoutant un système de fourchettes. Cela demandait de rester toujours actif. « On pouvait bien sûr s’aider des autres concurrents mais on devait toujours être prêt à devoir prendre son propre cheminement », a expliqué l’entraîneur suisse de Bike-O Simon Seger.

Le bronze pour Simon Brändli

wmtboc2017 mass start 7
Après l'effort: Simon Seger, Simon Brändli et Adrian Jäggi.

L’athlète de Turbenthal a réussi une course active et a choisi ses propres cheminements. Au début, Simon Brändli avait la même boucle que Krystof Bogar et ils ont fait la course en tête. « Une petite erreur avant le changement de carte sur la carte au 1 :5'000 a fait qu’un grand groupe s’est formé juste avant l’arrivée ». Les fourchettes étaient un peu confuses et quand Simon Brändli est arrivé au changement de carte avec le Russe Grigory Medvedev, ils étaient tous les deux en tête de course. Après le dernier changement de carte, un groupe de 10 athlètes s’est formé. Les deux favoris Lauri Malsross et Krystof Bogar ont fait ensuite une erreur de choix de cheminement trois postes avant la fin. Il restait donc sept coureurs en lice pour trois médailles. Deux postes avant la fin, Simon Brändli se trouvait en deuxième position grâce à un bon micro choix de cheminement. Lors du sprint d’arrivée, Simon Brändli s’est fait encore dépassé par l’Italien Luca Dallavalle (01 :20 :04) et le Russe Gritsan Ruslan (+0:02) et il est parvenu à remporter la médaille de bronze (+0:02). 

 

Sentiments différents chez les femmes

Maja Rothweiler ne voulait pas trop parler de sa course : « Ce jour est à oublier ». Comme cela peut se passer lors d’un départ en masse, elle s’est crochée avec l’Allemande Anke Danovski. Heureusement, les deux athlètes ont pu continuer leur course. Maja Rothweiler a toutefois perdu le contact avec la tête de course. « A la fin, j’ai ralenti et ai défendu ma place ». Maja Rothweiler a terminé au 19ème rang (+8min14). 

La course s’est mieux passée pour Ursina Jäggi. Seules quelques secondes lui ont manqué pour obtenir un diplôme. Elle a pu profiter d’un bon groupe composé entre autre de la Française Gaelle Barlet et de la Finlandaise Ingrid Stengard. Le changement vers la carte au 1 :5'000 s’est également bien passé. Sur la dernière carte sans fourchette, elle a commis une petite erreur de direction et la première césure s’est formée : « Un mauvais choix de cheminements dans un tram à quatre avec Hana Garde, Gabriele Andrasiuniene, une Finlandaise et moi a permis à Ingrid Stengard de s’éloigner. Ensuite, j’ai dû me battre physiquement ». L’Argovienne a essayé de revenir mais elle n’avait plus de jus. «  Peut-être que j’ai ressenti la déni faite en trop d’hier », a expliqué Ursina Jäggi, contente de sa huitième place (+5min09).

La course a été remportée par la Britannique Emily Benham (01:14:41), davant la Russe Shipilova Vinogradova Olga (+1min02) et Gaelle Barlet (+1min34).


Adrian Jäggi 

Adrian Jäggi se serait montré content de sa course s’il n’y avait pas eu ces problèmes. Sa carte s’est enlevée à trois reprises de son porte-carte. « Les quatre premières cartes n’avaient pas la bonne grandeur et j’ai dû laisser le porte-carte ouvert sur le côté ». Le Soleurois a ainsi perdu le contact avec la tête. Adrian Jäggi a eu également un peu de peine avec le terrain lituanien. « C’est un terrain difficile et c’est dur de pouvoir s’y préparer en habitant en Suisse. J’espère que le terrain de la longue distance me convienne mieux. Demain, j’aimerais pouvoir faire une course sans faute sur le premier parcours du relais ».  


La course a été remportée par le Danois Thomas Steinthal (01:17:38), devant le Tchèque Jan Hasek (+0.04) et Martin Kanta (+0.05).

 

 

Texte: David Hayoz, Photos: Donatas Lazauskas

wmtboc2017 mass start 4
Avant le départ en masse. La direction du drapeau suisse en fonction du vent jouait pour Simon Brändli.
RSS Feed